6 phases de l’échec & comment apprendre à le gérer.

Depuis quelques semaines maintenant, je vous rabache qu’il faut apprendre à aimer les échecs ou du moins à ne pas les détester.

Aujourd’hui, j’aimerai vous apprendre à les gérer.

Comme tout le monde, je traverse des échecs, quelques uns d’ailleurs en ce moment même si vous me suivez, vous êtes au courant, mais ma capacité à les gérer et surtout à les surmonter me permet aujourd’hui de vous donner des astuces afin que vous puissiez reprendre du poil de la bête et avancer beaucoup plus vite et surtout plus sereinement vers un nouvel objectif.

L’échec peut venir de plusieurs endroits, il peut venir du boulot, d’une relation amoureuse ou amicale, d’un challenge qu’on s’était préparé, d’un objectif qu’on s’était fixé et je ne le répèterai jamais assez :

S’il y a échec, c’est qu’il y a tentative!

Et ça c’est déjà un immense pas de fait.

Il faut en premier lieu penser à ça.

Voici le plan de cet article.

  1. Première tentative
  2. Échec
  3. Positionnement
  4. Vide
  5. Plan
  6. Deuxième tentative.

 

Première tentative

Une compétition. Une nouvelle relation amoureuse. L’arrêt de la cigarette. Le début d’une diète pour maigrir.

Ca y est vous êtes motivés, déterminés, tout va bien se passer, vous avez eu le déclic. Vous montez un programme, vous êtes au jour J et un mois se passe et tout va super bien.

Vos entrainements sont extrêmement productifs. Votre nouveau mec est adorable. Vous n’avez pas repris la clope. Vous tenez votre diète. En bref, quelque soit votre objectif, vous le tenez et tout marche à merveille!

Échec

Le pire arrive.

Vous échouez à votre compétition. Vous vous faites larguer par votre nouveau mec ou vous le quitter. Vous reprenez la clope. Vous avez repris les kilos perdus X 2.

Le monde s’écroule ou du moins votre monde à vous, et c’est bien le plus important, le plus terrible.

Vous aviez mis de la volonté, de la détermination, de la motivation et surtout du coeur dans ces choses là…

L’échec est là, il se met en travers de votre chemin et il vous fait un immense sourire cet enfoiré!

Questionnement

On tourne en rond, on se pose mille questions et surtout, ma partie préférée, ce sera le moment où vous aurez droit aux :

– pourquoi […]

– et si […]

– j’aurais dû […]

– oui mais […]

Pourquoi ça n’a pas marché?

Pourquoi vous n’arrivez pas à avancer comme les autres?

Pourquoi lui/elle qui a trois fois moins de facilités que vous dans ce domaine y arrive et pas vous?

Vide

Cette partie là est la plus difficile, la plus douloureuse mais attention, malgré tout ça, c’est la plus importante.

Moins elle est longue, plus votre échec sera bien géré.

Si au début elle dure une semaine, 4 semaines, ou même 2, 3, 6 mois, c’est normal, prenez le temps qu’il faut mais il faudra apprendre à la raccourcir.

Tout en gardant à l’esprit que la vie est courte, vraiment. Paradoxal de prendre le temps alors qu’on n’en a pas!

Cette phase là, c’est tout simplement celle qui vous fait baisser les bras et lâcher l’affaire, celle qui vous montre que non, arrête, tu vois que ce n’est pas pour toi, que tu ne le mérites pas, tu n’es pas fait(e) pour ça, tu n’y arrivera pas.

Que faire donc à ce moment là?

Extérioriser!

Pleurer un bon coup, hurler dans un coussin, ça peut aussi être une journée sans rien autour, à rester seul, laisser les pensées fuser dans tous les sens, à aller boxer pendant 4 heures dans un sac de frappe, écrire mille mot, écouter de la musique en voiture sans destination précise, juste pour rouler ou encore une balade en forêt, ce ne dépend que de votre personnalité la façon d’extérioriser. Chacun a la sienne.

L’erreur à ne pas faire est d’intérioriser et se dire tout de suite non tu es plus fort(e) continue maintenant!

Oui il faut remonter en selle et le plus vite possible mais uniquement dans de bonnes conditions.

Vous n’avez besoin que de quelques heures pour faire ce “vide”?

Et bien c’est parfait! Mais gardez à l’esprit que cette phase de l’échec est bien la plus importante. Si elle est bien gérée, vos bases solides se reformeront, votre bulle se reconsolidera, votre moral cicatrisera et vous serez plus fort(e)s pour relancer la machine.

Plan

C’est reparti!

La phase de vide est terminée, on la laisse derrière, et on remet des objectifs, plus précisément un plan.

On ne compte pas refaire la même erreur deux fois DONC on CHANGE de plan.

Peut être pas tout le plan mais un ou plusieurs éléments. On est beaucoup à être débiles en reprenant exactement le même plan. Bah voilà c’est dit, on est DÉ-BILES!

Et comme on en a marre d’être débiles et surtout de perdre quasi à chaque coup, on reste sur la même compétition, on reste sur une belle relation à venir, on reste sur l’arrêt définitif de la clope et on reste sur le corps de rêve qu’on veut avoir, on est ok sur tout ça MAIS en changeant le plan pour y parvenir!

Deuxième tentative

Remontés à bloc, déterminés, motivés, cette fois c’est la bonne et on y croit au max!

On ne commence bien évidemment pas cette deuxième tentative par “jamais deux sans trois“, on va pas se planter bêtement en mettant de l’énergie négative volontairement dessus quand même…!

Et si, vraiment, la deuxième n’est encore pas la bonne, et bien on recommence ce schéma encore et encore jusqu’à ce que ça marche, car ça finira par marcher, quelque soit l’objectif!

 

Tu as aimé mes articles? Tu aimeras aussi ceux là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *