Épisode 1 : Un complexe

Aujourd’hui c’est un article un peu spécial qui fait partie de la série “Ma Vie De Rouquine.

Je vais vous raconter des épreuves, des batailles, des anecdotes, des épisodes de ma vie, qui auront forcément un lien plus ou moins proche avec l’objectif principal de ce blog.

Car oui, c’est facile d’écrire un blog avec des conseils, c’est encore plus utile voire même indispensable, je trouve, de partager quelques éléments de ma vie pour montrer que non, je n’ai pas atteint la sérénité, la joie de vivre, la notion de bonheur et tout le reste d’un claquement de doigts.

Pour la joie de vivre, je pense que si, j’ai toujours été de nature joyeuse & très extravertie en communauté mais j’ai bien entendu, en comité restreint avec une amie, un proche ou ma famille des moments très compliqués où je n’arrivais pas, plus à contenir une peur, une tristesse ou une détresse.

En ce qui concerne la notion de bonheur, ou même de l’argent, c’était beaucoup plus long, surtout en ce qui concerne l’argent, je travaille même encore dessus.

  • Allons plus précisément au centre de cet article :

J’ai un complexe depuis l’âge de 13 ans, il s’agit de mon menton. J’étais un peu rondelette étant petite, je n’y avais jamais donc prêté attention ET en grandissant, j’ai perdu les kilos que j’avais en trop, mon visage s’est donc affiné et c’est là que mon complexe a commencé a se mettre en place.

J’ai commencé à en parler à ma mère à l’âge de 18 ans et j’ai voulu prévenir ma grand mère mais vers 20 ans. (Vous savez, les grands mères, tout ce qui est chirurgie esthétique, piercings, tatouages, nouvelles technologies, c’est un peu tabou, je m’attendais donc à une réflexion négative.)

Lorsque j’en ai parlé, quand j’ai enfin trouvé le courage d’annoncer mon projet de passer sur le billard dans quelques années à ma grand mère, elle m’a répondu :

“Ah mais ça ne m’étonne pas, je l’ai toujours dit, ton grand père était beau mais je trouvais qu’il avait un menton beaucoup trop long, tu as le même!”

Je résume mais en gros c’était ça. (Retournement de situation, ouaou Mamie merci pour ta franchise, on est au max là, j’aurais tout imaginé sauf ça! Comme quoi!)

Je devrais, via l’esprit de ce blog, sûrement vous dire que j’ai changé d’avis avec les années et que je m’accepte désormais comme je suis.

Et bien non! Absolument pas!

  • Si vous avez un complexe physique ou même un complexe psychologique (trop jaloux(se) par exemple!) et que ça vous bouffe la vie, s’il y a une solution, un moyen, pour le changer ou même l’enlever pour vivre mieux dans votre corps et dans votre tête, je vais bien entendu vous le conseiller et vous encourager!

  • Nous n’avons qu’une seule vie, qu’un seul corps, qu’un seul mental, qu’un seul cerveau, qu’une seule chance ici!

  • La petite vie que nous menons doit NOUS appartenir, il doit y avoir pour certains événements une certaine réflexion plus ou moins longue, mais si nous souhaitons changer une chose dans notre vie, physique, psychologique, financier, c’est à nous que la décision finale revient et nous seuls.
  • Nous sommes venus sur terre seul (sauf si vous avez un jumeau ET ENCORE, c’est pas dans la même seconde) et nous sommes enterrés SEUL! Alors ne perdrez pas davantage de temps à trop réfléchir.

    Agissez maintenant, si vous avez des complexes, faites en sorte, soit de vivre avec si c’est possible, soit de les modifier au travers d’une opération de chirurgie, d’une séance chez le psy (Psy qui n’est pas réservé qu’aux gros troubles, aux personnes dépressives, ou aux personnes fragiles, bien au contraire, ça on en parlera dans un article qui paraîtra la semaine prochaine.) d’un travail sur vous même ou d’autres moyens mis à votre disposition, et croyez moi, il y en a beaucoup, certains moins définitifs que d’autres mais qui marchent tout aussi bien.

    Et, la principale chose, avant d’agir dans un des cas proposés dans le paragraphe du dessus, essayez de voir si votre complexe, peut être juste une différence finalement, ne peut pas tout simplement devenir une de vos plus grandes forces!

    Tu as aimé mes articles? Tu aimeras aussi ceux là

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *