Épisode 2. Un sourire d’enfer.

Aujourd’hui nouvel article sur ma vie de rouquine!

  • Qui a porté un appareil dentaire?
  • Que celles et ceux qui ont vécu ce doux moment se manifestent!
  • Les autres, bon courage pour tenir le coup après la lecture de cet article, certains passages pourraient heurter les âmes sensibles!

Le moment fatidique

Je me suis regardée dans une glace, j’avais 25 ans, j’ai souris, j’ai torturé mes lèvres en les tordant dans tous les sens pour mieux voir mes dents, je me suis arrêté, je me suis regardée et je me suis dit:

C’est quand même chelou car j’ai un côté avec une canine bien saillante digne du mec de Twilight et l’autre côté c’est plat, c’est droit, c’est bizarre..!

L’année d’après, je me suis décidée à aller voir un dentiste pour lui demander WTF (“What the fuck” pour les novices qui signifie en français : “c’est quoi ce bordel” en gros).

Il m’a expliqué que ma dent de lait était toujours là et qu’après avoir vu la radio panoramique (c’est génial ce truc!) ma canine était là mais derrière la dent de lait et donc dans le haut du palais au niveau de mon nez (à l’intérieur hein, ne m’imaginez pas avec une canine qui ressort de mon nez s’il vous plaît!).

Pour être plus claire :

  • Soit je garde la dent de lait, un jour elle tombera (car la canine continuera à pousser ma dent de lait.) & je resterai avec un trou à vie.
  • Soit je la retire et il faudra tracter la canine pour qu’elle reprenne sa place initiale.

Le passage à l’action.

Warrior, Rambinette (féminin de Rambo). Let’s go. Même pas peur. Me voilà donc partie vers de nouvelles aventures…

Fin Février 2017 : je fais poser mes bagues.

Fin Mai 2017 : je fais retirer ma dent de lait.

On va, par contre ici préférer le terme : arracher que retirer hein… avec une anesthésie locale, bah oui, on n’a jamais eu de carries ni rien donc on ne sait pas alors on fait pas l’enfant à demander une anesthésie générale voyons. Ce qui nous amène au chapitre suivant…

L’anesthésie locale.

Aucune douleur pendant l’intervention! C’est génial, ça vend du rêve, c’est formidable! MAIS…. car le “mais” est très important et vous allez comprendre pourquoi… On sent TOUT, on n’a pas mal mais on sent absolument tout.

  • Les gestes que fais le dentiste où tu te rend compte qu’il mets toute sa force dans ta minuscule chicot qui n’a rien demandé, ELLE!
  • Les bruits mélodieux et chantants des instruments qui te charcutent littéralement la bouche.
  • Les fils qui traversent délicatement la chair de tes gencives, de ton palais point par point pour refermer la plaie ouverte par un scalpel fortement aiguisé.

Ah! Vous voyez où je veux en venir…

Et vous me détestez même sûrement à l’heure où vous lisez ceci! J’adore!

Bon, revenons en à nos dents, nos canines et autres joyeusetés!

La journée se passe, je rentre chez moi, du sang plein la bouche. Dans les heures qui suivent, l’anesthésie prend fin, et là. Mais là… Merci de m’avoir fait découvrir pour la première fois les douleurs dentaires! Waou! Un délire!

Quel bonheur! Ça lance, ça tire, ça fait un mal de chien, ça te donne envie de te taper la tête dans les murs en béton armé. Génial!

L’instant de vie.

J’ai donc depuis février 2017, des bagues dentaires. La canine est sortie en Août 2018 après un rendez vous toutes les trois semaines chez le dentiste pour la tracter encore et encore.

J’ai toujours eu les dents droites, alignées sans aucune carie, si bien qu’en me voyant avec un appareil dentaire, mon entourage a eu un choc. Mais pourquoi t’as mis des bagues ?! Après, il est vrai qu’elles étaient un peu vers l’arrière mais vraiment rien d’impressionnant et ça ne me complexait pas le moins du monde.

La délivrance.

Vous y avez cru hein? Et bien non, je les ai toujours, j’ai toujours ce magnifique attirail de ferrailles en guise de sourire. Mais ne vous inquiétez pas, vous serez les premiers informés dès que ce sera fini.

Je ferais, bien entendu un article le jour où je retirerai mes bagues avec une photo!

Moi qui ne me maquille pas très souvent, promis, cette fois je ferais un effort, pour moi avant tout, afin que la délivrance soit vraiment un souvenir exceptionnel!

Conclusion.

Si vous hésitez à cause de votre âge, du regard des gens mais que vos dents vous complexent, foncez, ça fait mal, c’est horrible, c’est sûr, mais ce n’est rien comparé au bonheur de sourire et de se dire waou, pourquoi j’ai autant attendu!

Fon-cez!

Un an ou deux dans une vie qu’on aime et qu’on vit chaque seconde c’est quoi?

Tu as aimé mes articles? Tu aimeras aussi ceux là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *