Episode 3. Les passions.

Ma vie de rouquine, cette fois ce sera un épisode un peu plus long, plus rempli que d’habitude et donc un article beaucoup plus personnel que les précédents, on rentre un peu plus dans le vif du sujet.

J’ai hérité de mon père une chose assez exceptionnelle, non pas une, mais plusieurs passions. Nous avons, lui et moi, deux passions en commun, l’écriture et la musique. Quand je dis que j’ai hérité de lui plusieurs passions, ce n’est pas dans la forme, c’est à dire de passions bien précises mais dans le fond, juste le fait d’avoir des passions.

Certains se passionnent pour le football, certaines sont passionnées par le make up, d’autre sont passionnés par les animaux, etc…

Jusque là tout va bien, sauf que je n’ai pas une, deux ou trois passions, j’en ai des dizaines, si ce n’est plus. Attention, je ne parle pas de petits loisirs ou de petites passions qui ressortent sur une période, quand je dis passion, je parle VRAIMENT de passion hein, genre la chose qui te prend aux trippes, qui te fait te sentir vivante, qui te rend euphorique, qui te rend fière.

Histoire de vous emmener dans ma bulle encore un peu plus comme je vous l’avais promis à l’ouverture de ce blog, je vais vous lister dans plusieurs thèmes mes passions.

  1. Mes passions déjà bien présentes au quotidien.
  2. Mes passions présentes mais encore trop en dents de scie.
  3. Mes passions que j’ai ou ai eu que j’aurais aimé (j’aimerai?) pouvoir retrouver.

Mes passions déjà bien présentes

Elles font partie de mon style de vie et donc de mon quotidien, il est donc impossible de les louper.

Les chiens

En particulier, bien entendu, ma chienne, à qui je voue une fierté et un amour sans limites. Vous allez vous dire que je ne suis pas objective car c’est ma chienne mais au délà du fait que je l’ai eu à 3 mois et élevée comme ma gosse (on se calme Gertrude, je sais tout de même faire la différence entre un humain et un animal. Quoique par les temps qui courent, ce serait un bon sujet de débat…) je n’ose même pas imaginer le jour où elle ne fera plus partie de ma vie tant elle m’a appris, m’apprend, tant elle m’a donné, tant elle me donne tous les jours. Elle apprend à la vitesse de l’éclair, elle s’adapte encore plus vite et est résistante tant physiquement qu’émotionnellement comme un mur en béton. (Je ne compte même plus le nombre de chutes et surtout de cascades qu’elle m’a infligé… sans jamais avoir de blessures ni séquelles!) elle connait des dizaines et plus d’ordres, les différenciations entre les objets, et elle prend un plaisir monstrueux à effectuer ces ordres, elle est curieuse de tout, toujours la pêche et la joie de vivre. C’est un rayon de soleil, mon rayon de soleil, qui, certes, fait quelques conneries des fois (et encore, quand je dis connerie, c’est surtout une mauvaise organisation de ma part, soyons honnêtes, car forcément Madame, si tu ranges pas la poubelle, c’est elle qui va s’en charger…!)

Les voitures

En particulier, ma voiture (je vous laisse deviner la couleur…) que j’ai rêvé d’acquérir depuis un très long moment mais que je pensais hors de portée. Je l’ai depuis maintenant plus de 2 ans et un de mes objectifs de cette année est de ne pas la vendre. (Les deux mains ne suffisent plus pour compter le nombre de voitures que j’ai eu, d’où l’objectif de le garder!). Elle fait, elle aussi, à sa manière, ma fierté et ce que pensent les gens (regard des autres..?) ne m’importe pas du tout. Dès le moment que je sors de chez moi, je me dis que j’ai de la chance de l’avoir donc que les gens aiment ou n’aiment pas, ça ne m’importe pas le moins du monde. (Si je m’arrêtais à ça je l’aurais déjà revendu car il est souvent considéré comme une voiture de kéké et j’en passe.) Je la bichonne lorsque j’ai le temps, avant c’était quasi tous les jours mais avec mon planning chargé comme celui d’un ministre, ça devient plus compliqué. Il va falloir reprendre ça. Je fais aussi des rassemblements avec des passionnés de voiture et c’est un univers qui me passionne énormément.

La musique

Mais pas qu’un seul domaine, je parle d’énormément de styles de musique, si ce n’est tous. C’est ça le truc. Deux, trois genre de musique ça passe, mais je me passionne pour des musiques de Jazz, de Pop Rock, de Rap, de Zouk, de variété française, de Country, Soul, Commercial, etc..

Mes passions présentes mais encore trop en dents de scie.

La photographie et la retouche numérique

Je suis en train de lancer la création d’un projet photographique très important et avec tout le reste, j’essaie de jongler. Je suis une passionnée de photo, et pas que derrière l’objectif mais devant également. Avec toutes les choses que je met en place, malgré mon amour de la photo, c’est un peu mis en suspens, c’est une des choses qui doit être revue au plus vite, et pour cause, je l’ai dit en première phrase “Je suis en train de lancer la création d’un projet photographique très important.”

L’écriture

Au délà de ce blog et des réseaux sociaux que j’essaie d’alimenter de façon régulière, j’ai d’autres projets d’écritures en cours dont un qui est même un objectif à part entière pour, non pas la fin de l’année, mais qui doit être fini avant le mois de Mai qui reste malgré moi, en stand by pour l’instant. Comme pour la photo, je vais devoir me reprendre une organisation particulière pour l’intégrer à mes diverses routines. Il s’agit d’un projet que je rêve de faire depuis un long moment mais que je n’avais jamais osé faire de peur de ne pas en être capable. J’ai, cette fois, pris le taureau par les cornes et j’y arriverai. Au mois de Mai, mon projet sera clôturer. Je vous en dirais davantage au moment venu.

L’éducation canine

J’adore travailler avec ma chienne. Grâce à un club canin en particulier qui lui a appris les meilleures bases et qui la défoulait énormément, j’ai appris à la faire bosser, à connaître les méthodes pour apprendre des ordres, à ressentir ses besoins au niveau travail, ce qu’elle est capable de faire, sa résistance à l’effort, ou tout simplement à connaître les méthodes d’éducations pures pour qu’un chien soit bien dans ses pattes et équilibré. Je n’ai, à cause d’un planning qui s’est chargé comme une mule en à peine un mois comme je le dis souvent, pas eu l’occasion de faire des séances de travail avec elle bien structurées. C’est encore une chose que je vais devoir intégrer dans cette nouvelle vie.

Les passions que j’ai (ou ai eu) que j’aurais aimé (j’aimerai?) pouvoir reprendre.

  • Le piano
  • La danse (Hip hop, Street jazz)
  • Le sport (De combat, basket, billard (oui, oui, le billard est un sport!))
  • Les tatouages (Bon, ça, c’est prévu et je compte déjà une petite colleciton, donc je ne sais pas si c’est dans la bonne case?)

Ou apprendre!

  • La danse (Kizomba)
  • Le théâtre
  • La moto
  • Les vidéos (Montage, tournage)

 

Je suis quasi sûre d’en avoir oublier pas mal, mais les principales sont répertoriées au dessus. Je connais pas mal de personnes qui n’ont pas de passions, qui sont même frustrés de ne pas en avoir, ou d’en avoir qu’une.

Le problème dans mon cas, et je pense ne pas être la seule, c’est qu’avoir autant de passions peut être un handicap, en tout cas, là, aujourd’hui, je considère ça comme un handicap majeur dans mon évolution perso mais pro aussi. Je suis fière et heureuse d’avoir autant de passions et une incroyable reconnaissance d’avoir réussi à retirer quelques facilités dans certaines d’entre elles, mais ne dit on pas:

Il vaut mieux faire une chose parfaitement que plusieurs choses moyennement?

Et bien voilà, on est en plein dedans…

Je sais que maitriser autant de passions ne sera pas réalisable ou du moins pas vivable, et c’est vraiment frustrant des fois (pour vous dire, je n’ai même pas une seule écriture,  je ne connais personne, et là pour le coup, c’est une certitude qui a plusieurs écritures.) et, je l’avoue, ça m’empêche d’avancer dans ma vie, littéralement. Rien qu’à voir mon feed Instagram, j’aime beaucoup de style mais je veuuuux absolument trouver ce style UN SEUL style…! Je considère vraiment ça comme un frein brutal à mon évolution, je le redis, alors qu’après observations lors de discussions, c’est plutôt de la chance d’après mes proches. Et pourtant…

L’objectif de cette année sera donc de prioriser mes passions, quitte à en sacrifier quelques unes au profit d’un apprentissage beaucoup plus complet et méthodologique sur d’autres afin de pouvoir mieux les savourer, les vivre plus pleinement et avoir un rythme de vie moins pénible à supporter.

Pourtant, même si je suis consciente que je vais avoir des choix à faire pour avancer, je n’arrive pas à choisir pour l’instant car chacune d’elles me complètent et font de moi ce que je suis aujourd’hui.

Un jour, ça viendra et il faudra que je le fasse et que je m’y mette de toute façon. Déjà j’en suis consciente, c’est toujours ça, il va donc falloir bosser sur le mental et faire des choix incessamment sous peu.

Et beh, un long pavé bien personnel! Si ce genre d’article vous plait, dites le moi. Si ce n’est pas le cas, dites le moi également! Toute critique est bonne à prendre surtout si elle est constructive.

Et vous? Vous êtes plutôt du côté mille passions, aucune passion ou une ou deux,et c’est tant mieux?

 

 

Tu as aimé mes articles? Tu aimeras aussi ceux là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *