L’entourage. Comment gérer les personnes toxiques?

Je le répète assez souvent, l’entourage est la première chose à analyser quand on se lance dans un projet de vie ou même dans un changement de vie tout court.

Beaucoup d’entre vous pensent qu’en changeant leur apparence, leur vie perso ou leur vie pro, leur entourage sera leur force et les soutiendra corps et âme dans leurs démarches.

Arrêtez tout, vous foncez droit dans un mur de béton armé…

Votre entourage peut être votre plus beau soutien, ça oui, mais il peut également être votre pire cauchemar, il est donc temps de mettre des mots dessus en vous expliquant pourquoi.

Parlons des personnes toxiques de votre entourage proche ou moins proches.

Que faire si on ne peut pas (temporairement en tout cas!) s’en détacher ou s’en éloigner un minimum?

Je suis persuadée qu’il y a du bon dans chaque personne, même les plus mauvaises mais c’est aussi car j’ai appris à les “gérer” (entre guillemets car on ne peut jamais gérer totalement une personne!) et dans le cas échéant à les garder mais tout en laissant une bulle de protection pour me protéger des énergies archi négatives.

La plupart d’entre vous ont une vision particulièrement graves des personnes toxiques, des voleuses d’énergie autrement dit, ce qui est entièrement légitime mais si on a pas le choix et que certaines persistent à rester dans nos vies, il est temps d’apprendre à s’en servir le temps de trouver mieux.

1. Les critiques

Les critiques sont les premières choses à prendre en compte, elles sont difficiles à encaisser surtout lorsqu’elles ne sont pas constructives. Il faut donc garder votre sang froid et les écouter sans broncher et surtout sans répondre. Un des exercices les plus durs, je le conçois.

Dans le cas où il s’agit de critiques constructives, ne vous braquez pas, et c’est là un exercice aussi difficile. Écoutez d’une oreille, prenez les en compte et faites le tri en rentrant chez vous. Quitte à les écrire toutes et les barrer au fur et à mesure.

Plus vous ouvrez votre esprit, plus vous arriverez à faire la part des choses rapidement et moins le poids qui vous pèse ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

2. Les attaques.

Autre que les critiques, les attaques sont à prendre tout à fait différemment si vous voulez réussir à les gérer. Qu’elles soient verbales ou autre, les attaques doivent être analysées. Et vous serez surpris de savoir qu’elles sont plus faciles à recevoir que des critiques.

Les attaques ne sont que les reflets de la personne que vous avez en face de vous. Il s’agit de l’effet miroir comme je l’appelle.

L’effet miroir consiste à se reprocher quelque chose à travers une autre. Quelqu’un qui vous attaque ne fait en réalité que s’attaquer lui même! C’est con et pourtant c’est putain de vrai! Lors de cette découverte, ma vie a totalement changé. Ne prenez pas en compte ce qui est dit et vous verrez rapidement que la personne bougonnera dans son coin, et surtout, sans réaction de votre part, finira par se sentir mal de vous avoir traité ainsi.

3. L’indifférence ou la froideur.

Qui n’a jamais eu dans son entourage proche ou moins proche un faux cul ou une personne au contraire qui vous montre clairement qu’il ne vous aime pas.

Et bien vous aurez cette sensation, surtout si vous êtes sensibles ou extrasensibles, de vous sentir mal car vous ne supportez pas ne pas être apprécié. Ça peut être une chose très mal vécue! Continuez à être agréable avec la personne, dites vous avant de la rencontrer que tout va bien se passer et que ça ira mieux à partir d’aujourd’hui.

Si la personne vous salue froidement, saluer la d’une manière agréable, encore et encore. Ne la calculer pas mais le moindre contact verbal ou autre doit être positif, du moins de votre côté. Avec le temps et sans lâcher une seule fois l’affaire, cette personne se transformera.

C’est un exemple du phénomène de psychologie inversée…

Pour finir ces quelques exemples, ne vous dites pas que votre entourage vous comprendra, beaucoup pourraient témoigner que leur entourage même leur famille leur a complètement ruiné leur volonté et leur ambition.

Si vous avez la chance d’avoir un entourage compréhensif et qui vous soutient, c’est une chance à prendre en compte.

Si tel n’est pas le cas, pensez aux précisions apportées plus haut, et mettez les en pratique dès que vous en avez l’opportunité.

Voilà pour les quelques exemples qui pourront vous aider, je l’espère, à gérer vos relations aussi toxiques soient-elles, ça vous servira de “cobaye” pour tester. Et qui sait, peut être que l’expérience acquise avec ces mises en pratiques pourront vous aider à évoluer encore plus vite et d’une manière plus solide!

Ce que j’espère de tout cœur!

Tu as aimé mes articles? Tu aimeras aussi ceux là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *