Les échecs sont nécessaires!

Comment je peux me permettre une telle phrase? Et bien car elle est vraie et qu’il faut absolument la dédramatiser au plus vite!

L’échec n’est pas du tout négatif, au contraire! Le fait d’échouer dans une passion, un domaine, un métier, un événement particulier (sauf le mariage, là, faut pas blaguer, à la base t’as qu’un essai hein…!) ne peut que nous renforcer, après, encore faut-il en prendre conscience!

Toujours quelques exemples. On va parler d’un sportif de haut niveau et d’un patron bien côté. (alors oui, j’aurais pu prendre l’exemple de Michel, 50 ans, agriculteur en Auvergne mais vous ne m’auriez pas prise au sérieux même si notre cher Michou pourrait être dans cette situation aussi!).

 

Sportif :

ACTION : Perdre une compétition importante / Se blesser juste avant une sélection…
RÉACTION : avoir la hargne, la haine donc s’entraîner trois fois plus dur, changer de tactique(s) / Prendre le temps de se reposer tout simplement et profiter pour réfléchir à ses possibilités car il y a une meilleure sélection qui arrive sûrement!
BIM! Gagnant gagnant, il finit 1er mondial, il déchire tout, il est fier de lui comme jamais il ne l’avait été / Il trouve une meilleure sélection quelques mois plus tard après être remis sur pied!

 

Patron:

ACTION : Perdre un gros contrat / Ne pas réussir à assembler un moteur particulier… (Le coup du moteur est volontairement cité en exemple, il fera l’objet d’un autre article mais dans le domaine professionnel…)


RÉACTION : Proposer un contrat plus ciblé, plus préparé, plus poussé / Essayer encore et encore en changeant la technique de montage, d’assemblage, etc…


REBIM ! Gagnant gagnant, il gagne deux contrats, au lieu d’un de perdu (non pas 10 de retrouvés, on se calme… je vous vois hein c’est une blague que j’aurais pu faire aussi!), juste après pour deux fois plus d’argent / Il ne lâche rien, continue d’y croire et arrive à monter son putain de moteur grâce à la patience, aux changements, et là… La consécration se met en place et il atteint un autre stade de liberté financière!

Échouer, c’est se remettre en question, changer de tactique, peser les pour et les contre, sortir de sa zone de confort et RÉUSSIR.

Gardez bien à l’esprit que les plus grands succès, qu’ils soient personnels, professionnels, financiers, sont tous quasiment, arrivés juste après un échec important…

Tu as aimé mes articles? Tu aimeras aussi ceux là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *