L’observation des autres et la création d’une bulle.

Hello !! Aujourd’hui on va aborder un sujet qui me tient pas mal à cœur.

Comment apprendre du comportement des autres? Comment s’en servir même pour évoluer? Comment se créer une bulle à soi? Rentrer dans sa case?

On dit souvent : “Si tu veux savoir comment les autres parlent de toi en ton absence, écoute ce qu’ils disent des autres en ta présence.”

C’est une phrase que beaucoup négligent et qui pourtant, ça éviterait bien des déceptions.

Lorsque vous rencontrez quelqu’un ou même quelqu’un que vous connaissez depuis longtemps, prenez un temps pour écouter, regarder, observer la personne.

Le problème que beaucoup ont, sans même s’en rendre compte, c’est d’écouter les autres pour répondre et non pour écouter vraiment.

Qui n’a jamais écouté quelqu’un débattre sur un sujet en pensant uniquement à la réponse qu’il allait donner?

Comme je le dis souvent, apprenez des autres, apprenez des aisances des autres pour gérer ce que vous pouvez considérer comme des défauts ou moins violemment dit, des envies d’évolution.

Si vous êtes quelqu’un de timide, rapprochez vous des personnes extraverties par exemple. Observez encore une fois leur comportement et prenez en compte ce qui vous semble bien afin de travailler dessus. Bien évidemment, on ne copie colle pas une personne car on envie ses traits de caractère car, vous le savez très bien de toute manière, votre naturel reviendra. On peut évoluer, oui, mais on ne doit pas montrer aux autres quelqu’un que nous ne sommes pas, quelque chose qui ne nous ressemble pas.

J’entends souvent, “oui mais je tiens ce trait de caractère de ma mère, de mon père, dans ma famille on est comme ça […]”.

Permettez moi de vous dire que vous faites fausse route. En vous persuadant que vous êtes comme ça et puis c’est tout, l’évolution sera compliquée voir même compromise dans certains cas.

Vous avez une case à vous, une case qui vous est propre alors sortez de votre case familiale, maternelle ou paternelle dans laquelle vous vous êtes ancré et à laquelle vous vous accrochez, pour enfin rentrer ou construire la vôtre.

Idem, dans une relation sentimentale ou amicale, vous ne devez pas avoir ce sentiment de dépendance (facile à dire, nianiania.) tout simplement car la personne qui rentre dans votre vie ne doit pas rentrer dans votre case, bulle ou cocon.

La difficulté, douleur, à laisser partir quelqu’un qui le souhaite ne serait quasi même pas existante si vous aviez votre case à vous.

Vivre seul, et évoluer seul est le meilleur moyen de construire cette fameuse case.

C’est ce que j’ai fait, et aujourd’hui, je ne sais pas si c’est une bonne chose ou pas, ça dépendra de la vision de chacun, je considère que c’est une force, et bien en tant qu’ancienne dépendante affective, je ne souffre plus du tout du départ définitif des gens présents dans ma vie depuis quelques mois ou plusieurs années. Que ce soit des connaissances, amis, famille, en sachant enfin qui je suis, en ayant trouvé ma place et en ayant réussi à rentrer dans ma case, ma vision a totalement changé et ma façon d’aborder ma vie aussi.

J’évite au maximum les blabla et les commérages néfastes même si cela peut bien évidemment m’arriver, mais je les évite au maximum car je ne dormirai pas mieux le soir en parlant sur telle ou telle personne.

Avant de me lancer dans une relation amicale ou sentimentale, j’observe beaucoup et je vois si la vision des choses est la même ou non. Si ce n’est pas le cas, je ne me prend pas la tête et repart dans la foulée, je n’ai pas de temps à perdre avec des personnes incompatibles avec ma vision de la vie. On est plus de 7 milliards d’humains sur terre, on est 67 millions d’humains en France, pourquoi se casser la tête à fréquenter des gens qui ne vous ressemblent pas?

Ça peut paraître brutal mais je vous rappelle qu’on est libres de nos choix, de nos fréquentations. On est liés avec personne même si beaucoup le pensent que ce soit avec les enfants, la famille, les amis.

Si votre situation ne vous convient pas, libre à vous d’en créer une nouvelle. Je n’ai jamais dit que c’était facile mais c’est faisable, largement.

Profitez de votre vie et sélectionnez qui doit en faire partie et qui ne doit pas en faire partie pour être heureux et psychologiquement épanoui.

Tu as aimé mes articles? Tu aimeras aussi ceux là

1 commentaire

  1. Great info ,good thanks .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *